Le voyage et ses à-côtés

mercredi, octobre 21, 2015





Je suis partie en Italie ce week end. C'était seulement pour 3 jours mais j'ai eu le temps de voir Venise, Florence et Pise. C'est vrai que c'est court trois jours mais je m'en fous. J'ai besoin de ces moments d'évasion, j'ai besoin de découvrir de nouvelles choses et de sortir de ma routine. 




J'ai rejoint des copines du coup j'ai voyagé seule. Ça ne me dérange pas car je m'occupe super bien toute seule: je lis, j'écris, j'écoute de la musique, j'observe et je discute avec mes voisins. Et bien souvent c'est avec des américains, peut-être parce qu'ils sont faciles d' accès et que je suis trop contente de pouvoir parler anglais. On est là et on se raconte un peu nos vies en attendant notre avion. C'est tellement cool ces moments là, on s'en moque de qui on est et d'ou on vient, on partage un truc spécial et c'est le bonus du voyage.

On a logé en auberge de jeunesse parce que c'est moins cher et que c'est le meilleur moyen de rencontrer du monde. Tu vas dire que je suis accroc à ça, les rencontres, c'est un peu vrai. Mais pas n'importe lesquelles, non , celles qui t'enrichissent et qui te font dire que ça valait la peine de prendre l'avion pour quelque jours. 
Samedi soir, je buvais un verre à la terrasse de l'auberge de Florence avec un australien et une franco-suisse, on a parlé films, musiques, différences culturelles et on a bien rit. C'est fou quand même, quelques minutes avant on ne se connaissait ni d'Eve ni d'Adam et deux heures après on était prêt a accueillir des membres pour une éventuelle secte des voyageurs-en-auberge-de-jeunesse dont on aurait été les fondateurs. On a un peu déliré hein, mais si on peut pas le faire loin de chez soi, quand alors ?








Ça m'a fait du bien ce voyage, ça a ravivé des choses, des souvenirs, des envies. C'est toujours un peu le bordel dans ma tête tu sais, alors partir c'est ma thérapie à moi. Ça me permet de me recentrer, du moins un petit peu.

4 commentaires

  1. Trois jours peuvent être plus riches que trois semaines!
    Alors moi par contre, lorsque je pars seule, je rencontre pas forcément du monde. Je dois être trop méfiante et pas assez téméraire: cet aspect du voyage, faire pleins de rencontres, même éphémères, ça ne s'est pas souvent produit dans mon cas - du coup, même si c'est un peu (beaucoup) ma faute, ça me laisse envieuse (et pensive)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avant j'étais très timide mais depuis que j'ai vécu à l'étranger, j'ai changé. Et puis je suis devenue un peu "américaine", j'adore le "small talk" :)

      C'est vrai que c'est une question de confiance... en soi surtout ;)

      Supprimer
  2. Tres chouette je vois! ;)
    Ca fait du bien de papoter d'autres choses que de sa routine :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui! Ça permet de décompresser et relativiser un peu :)

      Supprimer

Rechercher dans ce blog

where to find me

Le blabla de Jasmin © . QUINN CREATIVES .