Les vacances

jeudi, août 13, 2015




Je ne vais pas rĂ©volutionner le monde en disant que j'aime les vacances. Tout le monde aime les vacances. D'ailleurs, je n'aurais jamais pu vivre aussi longtemps au Canada si je n'avais pas travaillĂ© dans l'enseignement. La norme lĂ -bas pour un emploi "normal" c'est 2/3semaines par an. Les gens ne s'en plaignent pas, ils ont l'habitude, tout est une question d'habitude. Mais quand on est français, on sait bien que c'est inacceptable un peu fou quand mĂȘme.

Avec mes parents nous ne partions jamais en vacances (enfin si, une fois un été à Nice), ils préféraient mettre l'argent de cÎté pour des choses concrÚtes. Cette façon de penser nous a permis, par exemple, de ne pas débourser un sous pour les cours de conduite et l'examen du permis. Et vu que j'ai ramé pour l'avoir, jamais tu ne m'entendras me plaindre sur le fait que le ski m'est complÚtement étranger.

Je n'ai jamais Ă©tĂ© Ă  aucun centre aĂ©rĂ© car j'Ă©tais trop timide. Je sais bien que c'est difficile Ă  croire mais c'est vrai. Demande Ă  ma mĂšre, elle aime le rĂ©pĂ©ter dĂ©s qu'elle en a l'occasion.  
Par contre, nous allions tous les Ă©tĂ©s chez Opa et Oma en Allemagne. Je faisais Ă©galement pratiquement tous les voyages scolaires organisĂ©s par l'Ă©cole. Je crois bien que c'est pour cette raison que les vacances reprĂ©sentent pour moi l'ailleurs. Si bien que si je ne pars nulle part, j'ai l'impression de les gaspiller. 




J'aime les planifier, prĂ©parer ma valise, me rendre Ă  l'aĂ©roport ou Ă  la gare, rejoindre les amis et savoir que l'on va passer un bon moment et qu'on repartira forcĂ©ment avec un tas de choses Ă  raconter. J'aime cette pĂ©riode ou tout est au ralenti, ou on prend le temps de s'arrĂȘter, de penser Ă  soi, de respirer, de s'Ă©merveiller.








Cette annĂ©e, je suis partie 10 jours en Croatie (avec une escale au MontĂ©nĂ©gro), j'ai passĂ© beaucoup de temps dans l'eau et je me suis dit qu'un jour, il faudrait que je vive pour de bon prĂšs de la mer. Oui, comme ça j'aurais l'impression d'ĂȘtre en vacances toute l'annĂ©e. Le pied non?

6 commentaires

  1. Jasmin, vraiment, t'Ă©cris trop bien. J'adore.

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Merci Francette! Ça me fait trùs plaisir et me booste à continuer :)

      Supprimer
  2. Tes photos sont superbes.
    Moi aussi je pense qu'il faut que je vive prÚs de la mer, mais je me demande, est-ce qu'au bout d'un moment, on ne considÚre pas ça comme acquis ?
    Quand tu vas au bord de la mer pour quelques jours/semaines, tu en profites à fond... Mais quand tu y vis ? J'ai peur qu'un jour, cette envie se réalise et que je me rend compte que je n'en profite par, parce qu'elle est tout simplement là...

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Merci!
      Quand j'ai habité à San Francisco, j'étais dans le quartier de la Marina, prÚs de l'océan, et je ne m'en suis jamais laissée. Je n'y allais pas forcément tous les jours, mais de le savoir tout prÚs me rendait heureuse :)

      Supprimer
  3. Wouah! ça donne vraiment envie!
    c'est vraiment un pays que j'aimerai visiter!

    Visiter ton blog (meme si je ne laisse pas toujours de commentaire) est toujours un véritable plaisir!
    Belle journée et à bientÎt!

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. C'est super joli!

      Alors ça c'est super gentil :) Belle journée à toi!

      Supprimer

Rechercher dans ce blog

where to find me

Le blabla de Jasmin © . QUINN CREATIVES .