La vie des autres

lundi, avril 27, 2015




Parfois, elle me fait envie. Mais pas avec jalousie, non, c'est pas mon truc ça.


Je me disais l'autre jour que ça devait être bien quand tu vois les choses simplement. Pour moi, ça ne l'a jamais été. Je crois que j'ai toujours aimé me compliquer la vie. Je dois être un peu comme ces sportifs qui essaient toujours de battre leur record. 

Plus jeune, quand mes camarades de classe me parlaient de leur avenir, ils y voyaient clair. Mariage, enfants, maison, et tout le tralala. Moi, c'était une autre histoire. Je n'avais pas du tout envie de m'installer, déjà à l'époque j'avais cette peur de passer à côté de quelque chose. Attention, je ne dis pas que leur vision de la vie était simpliste, c'est juste que ce n'était pas la mienne. 
Je me disais parfois que ça devait être bien de savoir, d'avoir ce schéma de vie tout tracé. Mon schéma à moi il est plein de zigzags, je dois donner le tourni à certain, mais je ne fais pas exprès, c'est pas que je cherche à me démarquer, c'est juste ma façon d'être. 

Il m'arrive même de me fatiguer tu sais. Il m'arrive de me dire que se serait bien de rencontrer quelqu'un et de construire des choses à deux, sauf que la vie étant ce qu'elle est, je préfère continuer de rêver à l'amour en mangeant des schokobons (Kinder est une valeur sûre). Après tout, c'est bien  Forrest Gump (oui, un grand penseur des temps modernes) (et bien plus facile à comprendre qu'Heidegger) qui a dit: Maman disait toujours, « la vie, c'est comme une boîte de chocolats : on ne sait jamais sur quoi on va tomber. »

Bien souvent, je n'ai pas l'impression d'être une grande personne alors je me dis que je suis peut-être la soeur cachée de Peter Pan et que je vis dans le pays imaginaire. En même temps, pourquoi pas, j'ai bien vécu 8 ans dans le pays des bisounours.



8 commentaires

  1. J'aurai pu écrire cet article, j'ai eu cette discussion hier. Je ne peux pas avoir l'esprit tranquille, il faut qu'il s'agite et que ma route soit sinueuse (même si je suis malade en transport)
    Bisous jolie Jasmin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu crois que c'est un défaut de fabrication? ;)
      Une route toute droite, ce serait un peu ennuyeux non?

      Bisous jolie Fabienne

      Supprimer
  2. Je me retrouve aussi dans tes mots, je bouge pas mal, et là je pourrais avoir l'opportunité de me poser, mais je sais pas ça m'angoisse, même si je suis bien là où je suis... J'ai peur de regretter de ne pas être partie en Allemagne plus tard, même si je suis pas forcément motivée pour changer encore d'environnement, devoir encore refaire mon cercle social... (comme je navigue entre deux villes depuis l'année dernière, c'est un peu usant...)
    Mais je me dis que c'est maintenant, plus tard je sais pas si je pourrai le faire!
    Et puis donc forcément, en ayant pour projet de bouger, ben tu sais que t'es pas prête de te mettre en couple ;p

    C'est une chose l'amour, mais il y a plein d'autres sources d'épanouissement et de bonheur! J'ai fêté mon anniversaire avec trois couples d'amis, mais je l'ai bien vécu, je me suis pas génée, nulle ni rien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends, les regrets il n'y' a rien de pire!
      Ça fait un bout de temps que tu parles de l'Allemagne alors je pense que tu dois aller au bout de ce projet. Et puis si finalement ce n'est pas ce que tu as imaginé, et bien tu rentreras!

      C'est vrai que c'est fatiguant de tout recommencer, c'est ce qui me fait réfléchir aussi et puis finalement j'ai décidé de m'en remettre au destin. J'envoie CV et lettres de motivation en Angleterre et on verra bien :)

      Effectivement, je confirme que l'on peut s'épanouir autrement, et heureusement pour moi! Ah ah

      Supprimer
  3. Je suis presque sur la même longueur d'ondes, sauf que pour ma part, parfois, je jalouse. Tout à l'heure, avant de prendre la voiture pour quinze jours citadins, j'ai vu que tu avais publié ce billet, mais je n'avais pas le temps de le lire. Deux heures plus tard, alors que je faisais les courses, j'ai zigzagué pour éviter une ancienne amie du lycée, pas vue depuis presque 10 ans, qui avait l'air toute joyeuse et "adulte" et devant qui je ne me voyais pas du tout parler de ma vie. Je peux te dire qu'en reprenant ma voiture, j'étais un peu KO. Je rêve d'avoir un métier qui me plait, d'être amoureuse, et un jour d'avoir des enfants. Mais en même temps, en l'état, je ne me vois pas du tout dans la routine d'une vie stable. Malheureusement, je ne suis pas encore assez en paix avec moi-même pour assumer mes choix et parfois ça dérape un peu sur mon moral :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es sûr que c'était de la jalousie? Ce n'était pas plutôt de l'envie?

      On ne sait jamais ce qui se passe vraiment dans la vie des gens. Elle t'a donné l'impression d'être super heureuse mais elle a peut-être aussi des coups de mou.

      Ce que tu souhaites va finir par arriver, il ne faut pas lâcher.

      Etre en paix avec soi-même demande du temps. Il faut surtout que tu t'acceptes et que tu sois fière de ce que tu as déjà accompli. Ce n'est que le début de ton "voyage", n'oublie pas! :)

      Supprimer
  4. Pareil pour moi, même si la vie que je mène est assez incertaine, je dois dire que j'aime divaguer dans ce labyrinthe qu'est ma vie et découvrir de jolis trésors par-ci et par-là que peut-être je n'aurais jamais découvert si j'avais choisi un autre chemin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison et puis de toute façon on est jamais sûr de rien dans la vie. Alors autant la vivre à sa façon :)

      Supprimer

Rechercher dans ce blog

where to find me

Le blabla de Jasmin © . QUINN CREATIVES .