J'ai le droit d'être triste

dimanche, mai 18, 2014

Source: internet


Décider de tout recommencer ailleurs n'est jamais une décision facile à prendre, même si tu sens que c'est la bonne chose à faire. 

Mais quelque chose me surprendra toujours, ce sont ceux qui ne comprennent pas que tu puisses être triste à l'idée de partir. C'est vrai, c'est MA décision, et alors? Ça ne veut pas dire que je déteste l'endroit dans lequel je me trouve maintenant, j'ai juste besoin de rentrer, voir autre chose. C'est tout. Je ne suis pas en guerre avec le pays qui m'a accueillie pendant 8 ans. Bien au contraire, je lui dois beaucoup. Et c'est aussi pour cela que ça va être difficile de lui dire au revoir.

Quitter le Canada ne sera donc pas eaaaasy, loin de là. Et encore maintenant j'appréhende la date fatidique du retour. J'imagine qu'en terme d'émotions, je serai presque au niveau de celles d'une femme enceinte sur le point d'accoucher (j'ai dit presque hin). 
Et bien sûr que je suis triste de laisser derrière moi ce gros bout de ma vie, même si j'ai choisi de partir.

En ce moment j'entre dans la phase des dernières fois. Je le réalise peu à peu et je deviens nostalgique alors que je ne suis même pas encore partie. 

Ou alors peut-être que je le suis, d'une certaine manière.



10 commentaires

  1. Je suis d'accord avec toi, je pense qu'à partir du moment où l'on a décidé d'un changement, qu'il soit grand ou petit, on est déjà ailleurs, on s'y projete. On fait un pas vers l'avant, vers un ailleurs inconnu - potentiellement excitant, mais inconnu quand même alors forcément, même si on est sûr de son choix, je pense que souvent le corps et l'esprit se mettent en mode "j'aime mon quotidien".

    Ps: Tiens je vois que tu as aussi un countdown pour le road trip en Andalousie. Mais dis-moi, les deux sont super proches en fait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tellement vrai ce que tu dis :) Merci
      PS: La date nous arrangeait toutes et puis ça rendra mon retour moins "dramatique" ;)

      Supprimer
  2. Normal que tu ressentes ça, tu tournes la page de 8 années de ta vie, donc comme tu le dis, oui tu as le droit d'être triste :) C'est une mauvaise période à passer, mais ça ira mieux une fois qu'elle sera passée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! C'est ce que je me dis aussi, faut laisser passer l'orage :)

      Supprimer
  3. tu as tout à fait le droit d'être triste! c'est jamais tout noir ou tout blanc, ce n'est pas parce qu'on a envie de quitter un endroit qu'on est en plein rejet et que ça ne nous fera pas quelque chose. Quand j'ai déménagé il y a quelques mois, j'avais beau être sure de mon choix, quand je me suis retrouvée dans mon appartement tout vide le matin du départ, j'avais les larmes aux yeux. C'est un chapitre qui se termine, mais il y en a un autre qui prend le relai :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que finalement le plus dur sont les transitions. Je pleurerai un bon coup et tout ira mieux :)

      Supprimer
  4. Un nouveau chapitre .... Qu'il soit à la hauteur de tes espérances ♥

    RépondreSupprimer
  5. Je suis tout à fait d'accord avec toi. J'ai envie de quitter la France depuis des années, je ne me suis jamais sentie à ma place ici. Et enfin, mon homme a eu envie de partir aussi, nous serons en mars prochain sur la route, sac au dos, pour la nouvelle-zélande. Et même si j'en suis très heureuse, je quitte ici un endroit que j'ai appris tant bien que mal à aimer, où je me suis construite, et ça me rend triste, un peu...

    Bon retour, et bonnes dernières fois, il faut profiter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est jamais simple de sortir de sa zone de comfort.
      Un beau voyage t'attend!

      Supprimer

Rechercher dans ce blog

where to find me

Le blabla de Jasmin © . QUINN CREATIVES .