Génération épargnée?

mercredi, février 19, 2014


Même si je préférerais être encore dans la vingtaine, je suis plutôt contente d'être née dans les années  80 mais je suis moins fière d'avoir porté la houpette.

 Le Loire dans la théière/Paris (source internet)

Je n'ai pas grandi avec internet et les réseaux sociaux et c'est tant mieux. J'ai l'impression que ça fait plus de mal que de bien chez les jeunes. Je m'en rends compte de plus en plus depuis que je travaille dans une école. C'est triste ces filles qui dès 15 ans (et parfois avant) se mettent casi à poil pour obtenir un maximum de like sur leurs photos de profil parce qu'elles pensent que c'est normal. Bin non, ce n'est pas normal. Et ce n'est pas parce que Kim machin chose et Miley Cyrus gagnent des millions en montrant leurs fesses qu'il faut faire pareil. Surtout à 15 ans. Respecte toi s'il te plaît. 

Et puis forcément, ça déborde et donne lieu à de la cyber intimidation, une nouveauté dont on se serait bien passé. 
Je ne dis pas qu'à notre époque l'intimidation n'existait pas (j'en ai subit) mais n'ayant pas internet & co, on était beaucoup plus à l'abri, enfin disons que c'était plus facile à gérer.

Aussi, j'ai l'impression que nos rapports étaient plus sains, plus vrais, voire même plus simples. 

J'ai eu mon premier téléphone à 18 ans et mon premier ordinateur (et internet) quand j'ai commencé mon BTS. Évidemment, internet c'est super pratique et aujourd'hui, je ne pourrai pas m'en passer trop longtemps, mais je suis contente que ce soit apparu dans ma vie quand j'étais assez mature pour m'en servir.

Et pour me prouver qu'il reste toujours en moi de cette Jasmin non connectée, j'ai décidé de me lancer un défi: maintenir mon compte Facebook fermé pendant un mois. 
Cela fait déjà 10 jours et je ne ressens aucun manque (ouf), au contraire, ça fait un bien fou.


T'en penses quoi toi qui a connu les boucles d'oreilles à clip?


16 commentaires

  1. tout à fait d'accord avec toi :) c'était plus simple, plus sain, je pense qu'il y avait moins de pression aussi... parce du coup j'ai l'impression que les ptits jeunes ont davantage tendance à se comparer, complexer, et comme tu dis, la quête de "like" et de popularité... et puis y a toute la question de l'anonymat aussi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, l'anonymat en prend un sacré coup, on est contrôlé mais avec notre accord... finalement, on s'est bien fait avoir non?

      Supprimer
  2. Née à la fin des années 80, le premier ordinateur familial a fait apparition lorsque j'avais 10 ans. Internet a suivi très rapidement. Mais c'est vrai qu'au début on avait un nombre d'heures limitées (genre 10h par mois au début), ce qui parait inconcevable pour beaucoup aujourd'hui. Mon premier téléphone j'ai du l'avoir à 15 ans, mais à l'époque c'est pareil, les textos n'étaient pas illimités et on pouvait faire qu'une chose avec le téléphone: téléphoner :) Les réseaux sociaux, j'ai donc pas vraiment grandi avec et je dois être une des seules à ne jamais avoir eu de compte FB. Je suis donc persuadée que ce mois va se passer sans encombres!

    RépondreSupprimer
  3. Totalement et définitivement d'accord avec toi. Je hais tous ces réseaux sociaux et le fait de ne pas s'en servir à bonne essian (pas sure que cela s'écrive comme ça). Ça m'attriste et je trouve cette nouvelle génération bien trop accro à tout ce paraitre, qui parfois peur être dangereux.
    Je pourrais facilement fermer mon compte FB, qui ne me sert principalement que pour mon blog maintenant.
    Bravo pour ta UNE !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Déjà 3 semaines sans FB, je suis plus forte que ce que je pensais :)

      Supprimer
  4. Tout à fait d'accord avec toi! Et pareil pour le 1er téléphone portable et l'apparition d'internet que j'ai vécu comme un miracle (coup de vieux ;-) ), c'est super mais c'est arrivé assez tard pour qu'on soit assez matures pour l'utiliser à bon escient.
    Je ne critique pas les nouvelles technologies mais comme tu le dis, l'usage qui en est fait et le mal que cela peut faire aux jeunes (comme s'il n'en existait pas déjà assez...). Bref, pour l'instant, je n'ose y penser tant que MisterBB est petit, on verra bien...

    RépondreSupprimer
  5. Je suis tout à fait d'accord. Les jeunes ne se rendent pas compte de la portée de leurs actes sur internet. Concernant l'intimidation et les harceleurs, je pense qu'effectivement maintenant un adolescent qui les subit aujourd'hui ne plus avoir comme refuge son cocon familial. Maintenant, internet a envahit la vie de tout le monde. Et quand je vois qu'il y a de plus en plus de suicides dû au harcèlement moral, je me demande ce qu'on attend pour agir :(

    RépondreSupprimer
  6. ton texte est criant de vérités! quand je vois tous ces jeunes exhibant leur vie privée et leur physique aux yeux de tout le monde çà m'expaspère...

    RépondreSupprimer
  7. J'ai fermé ma page FB il y a plus d'un an maintenant. Et à la maison nous n'avons pas internet. Mais par ennui j'y passe presque toute la journée via mon téléphone. Je suis des années 90 et effectivement, à cause de toute ces merdes là rien n'est sain. On est accro, et quand on ne l'est pas vraiment les gens ouvrent grand les yeux.

    RépondreSupprimer
  8. boucles d'oreilles à clip haha !!! je suis plus proche de la génération 90 que 80 (89) mais j'ai connu !
    Par contre, je dois avouer qu'un mois sans facebook je ne suis pas sur de tenir ... pauvre de moi !!!

    RépondreSupprimer
  9. Je pense exactement la même chose que toi ! Parfois, je me dis qu'avoir internet nous aurait facilité la vie. Mais quand je vois que les gens sont infichus de lire un plan quand je leur donne mon adresse (qui n'apparait pas dans les GPS !), ça m'énerve ! Les gens sont dépendants de leur portable et toutes les fonctionnalités, sont assistés, les applications font les choses à leur place et leur retirent petit à petit des capacités de réflexion, de débrouillardises. Je trouve ça triste
    Ou quand mon meilleur ami me demande sur FB s'il peut me téléphoner.... Eh bien téléphone moi, pis tu verras bien si je suis là ou pas ! non parce que je ne passe pas forcément sur FB pour répondre, je passe pas mes journées là dessus !
    Il faut vraiment trouver le juste milieu entre ce que nous apportent tous ces outils et tout ce que ça fait perdre...

    RépondreSupprimer
  10. J'ai le même scepticisme vis à vis des réseaux sociaux et de ce qu'ils engendrent. Beaucoup de personnes ne vivent que par ce biais, ce qui est dommage. J'ai du me (re)mettre aux réseaux sociaux pour le blog, mais je ne pense pas souvent à actualiser le contenu, heureusement Hootsuite est là pour programmer.

    RépondreSupprimer
  11. Je suis de la génération 80 aussi, et je suis d'accord avec toi. Bien contente d'avoir d'avoir grandi sans internet et la dépendance que cela crée mine de rien.
    Et pour Facebook, j'y vais de mois en moins, et ça ne me manque plus du tout !

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour tous vos commentaires! Je crois qu'on est d'accord: c'était mieux avant ;)

    RépondreSupprimer
  13. Ohhhh Jasmin! Moi qui croyait que tu m'avais éjectée. :)

    RépondreSupprimer
  14. je suis complètement d'accord ! J'ai aussi eu mon premier téléphone à 18 ans, pour des questions techniques et d'organisation à la sortie de mon lycée qui était très loin et des travaux dans la ville à traverser donc, je n'arrivais jamais à la même heure le soir à la maison (donc mes parents, pour ne pas être inquiets pour rien m'avaient acheter un téléphonne). Depuis que je travaille à la maison, j'y suis 10000 fois moins accrocher que quand j'étais au travail (et c'est une bonne chose). Je suis une grande nostalgique et suis vraiment super contente d'avoir vécue à l'époque ou faire de la soupe de caillou avec une casserole dans le jardin était un jeux banal ! :)

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

where to find me

Le blabla de Jasmin © . QUINN CREATIVES .