Dear Canada, Winter has to stop.

mercredi, février 27, 2013


Ma première année au Canada, j'ai fait des efforts, j'ai participé à des activités hivernales: Luge, chiens de traîneaux (big love), pêche sur glace et raquettes (enfin, vite fait hin).

Mais voilà, c'était l'histoire d'un hiver. Autant vous dire que le septième (la vache, le temps passe vite), y' a plus d'magie, c'est fini tout ça (enfin pour moi).


  

Mais pourquoi est-elle si méchante?!!!

Parce les tempêtes de neige, arrivé en mars, tu ne veux plus en entendre parler. 

Parce que marcher dans la neige c'est deux fois plus fatiguant (et après une journée de travail, tu t'en passerais bien).

Parce que le froid, ça te casse en deux: moralement et physiquement. 

Parce qu'il faut s'habiller super chaudement et que quand tu rentres chez toi, que tu es assise sur ton canapé et que tu te rends compte que tu as oublié d'acheter quelque chose (genre super important, comme des tampons par exemple), et bien tu t'en veux, tu t'insultes même, parfois tu es au bord des larmes. Mais tant pis, pas question de ressortir.

Life is tough.

Et le soleil, ce traître qui a foutu le camp depuis un sacré bout de temps déjà. Il est mort le soleil, j'ai envie de dire. Nicoletta forever.

C'est vrai que depuis que je suis ici, je me suis un peu mutée, je suis devenue un brin bisounours (je dis "Thank you" au chauffeur de bus quand je descends), le positivisme est devenu ma philosophie de vie. D'ailleurs, même ma soeur me le dit souvent que je suis super positive (un peu comme si j'avais contracté une maladie). En même temps, elle vit en France, un pays les gens s'immolent devant Pôle-Emploi. BREF.

J'estime que me plaindre de l'hiver c'est correct (comme on dit au Québec), j'ai quand même le droit à un peu de négativité. Faut bien équilibrer mon Ying et mon Yang.

Mais du coup, pour ne pas sombrer dans le darkness (oh yeah), je pense à l'arrivée de ma soeur ce dimanche, à notre séjour à Miami et à mes vacances d'été en France. Oui, je suis une visionnaire. Et ça me redonne le mojo.

Bon, l'hiver a quand même un bon côté, je dépense vachement moins. Bah oui, j'sors pas.


Vidéo faite par mon pote Mehdi:
 Je conduisais le traîneau (un vrai sport)et c'est à mourir...de rire. Ou pas.

+

Les Têtes à claque: Les joies de l'hiver

6 commentaires

  1. Moi aussi je veux le printemps et les petites fleurs sur les arbres new-yorkais!!! Surtout je ne peux plus voir ma doudoune en peinture!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, j'ai oublié de parler de la nature MORTE, un autre point super déprimant en hiver! Mais il faut que l'on se montre courageuse, bientôt on va avoir chaud.

      Supprimer
  2. Ah ben tu vas bientot avoir la chaleur a Miami ! :P Ca va te changer radicalement ! Mais en meme temps tu vas bien profiter et surtout avec ta soeur !

    (nous on attend encore la reponse pour toronto et ensuite on aura une date pur y viendre)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui, je ne rêve que de ça... crever de chaud!

      (je croise les doigts pour vous...!)

      Supprimer
  3. J'aurai tellement pu ecrire ce post ! Je sais pas toi mais j'en suis a compter les heures qui me separent de mon arrivee en Floride, j'ai l'impression que le temps s'est fige c'est scandaleux. Mais attends un peu, 7eme hiver ???? Comment t'as pu tenir jusque la?? C'est mon premier et je craque lol !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je compte! Et j'espère que le Jour J il ne neigera pas et que l'avion partira à l'heure!
      Moi non plus je ne sais pas comment j'ai fait, mais le pire ça a été les deux hivers à Montréal. Je me sens un peu comme une héroïne! ;)

      Supprimer

Rechercher dans ce blog

where to find me

Le blabla de Jasmin © . QUINN CREATIVES .